Qu’elles sont les sources et typologies du droit ?

En tant qu’apprenti du droit, il est important de connaître le droit au bout des doigts. Connaître le droit au bout des doigts c’est d’abord les bases du droit. S’agissant des bases du droit, l’on ne peut éviter d’apostropher les sources et les typologies du droit.

Qu’elles sont les sources du droit ?

Les différentes règles de droit proviennent des différentes sources hiérarchiques du droit. Consultez ce site pour plus d’information https://www.avocatpascher.ch/. En effet, les sources du droit sont subdivisées en quatre différentes parties qui se joignent d’une certaine façon. Ainsi on a : les sources d’exception (mouvement de revendication, révolution, démonstration de force…), les sources institutionnelles (le pouvoir législatif, judiciaire et exécutif), les sources documentaires du droit national (la coutume, les codes, la loi, les règlements…) et les sources documentaires du droit international (convention internationale, jurisprudence internationale, la coutume internationale…).

Qu’est-ce que la typologie de droit ?

La typologie de droit tourne autour de trois grands points que sont : le droit objectif, le droit subjectif et le courant relativiste. Avant de comprendre ces trois grands points, il faut savoir que chaque pays a sa typologie de droit. On a donc le droit civiliste ou romano germanique qui est adopté par la plupart des pays surtout français, la common law ou le droit anglo-saxon adopté en occurrence par les pays anglais et enfin il y a un troisième lot de pays qui fondent leurs droits sur la base de textes religieux. Ainsi on :
• Dans le droit objectif, on distingue deux types de droits que sont le droit public et le droit privé. La définition principale de droit objectif est la suivante : (ensemble des règles juridiques et obligatoires applicables dans un pays.
• Et le droit subjectif qui est défini généralement comme « l’ensemble des prérogatives reconnues à l’individu par le droit objectif » et peut être divisé en deux : le droit absolu et le droit relatif.