Les concepts de Cristiano Ronaldo sur ses expériences en football

Cristiano Ronaldo dos Santos, connu par tout le monde sous le nom de C.R.7 est le footballeur le plus fort de tous les temps. Sa silhouette est considérée comme le prototype parfait de l'athlète tout court contemporain, capable d'obtenir des performances sportives qui vont bien au-delà de l'excellence. Cristiano est un footballeur exemplaire et sûr de lui. Découvrez dans cet article les concepts de ce dernier sur ses expériences.

Le numéro sept est un honneur et une responsabilité

Pour Cristiano Ronaldo, il est le premier et le dernier meilleur joueur au monde. Et pour plus de détails sur sa façon de se percevoir comme meilleur footballeur, lisez l’intégralité de cet article. C’est d’ailleurs pour cette raison, dit- il dit, je n'ai jamais eu d'idoles, mon joueur préféré, c’est moi. C'est sa manière d’éliminer la peur et d’être confiant en lui-même. Il n’a pas besoin de dire qu'il est une légende, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Sur ce point, le jeune footballeur déclare, qu’être trop humble n'est pas bon, et au Portugal on dit que trop d'humilité devient vanité. Évidemment il est content quand il gagne un lot individuel, et ne le nie pas. Mais, ce n'est pas la fin du monde.

Si vous pensez que vous êtes déjà parfait, vous ne le serez jamais

Du point de vue de Cristiano, il ne lui suffit pas d'être le meilleur au Portugal. Il désire être le meilleur de tous les temps et il travaille pour l’être. Voici ses mots sur sa qualité de joueur. Quand je prendrai ma retraite, je regarderai les statistiques pour voir si mes buts sont parmi les plus forts de tous les temps et j’y serai là, c’est sûr. À Manchester United, il a gagné la Ligue des champions et n’a pas parlé à Ferdinand, Giggs. Les câlins et les bisous ne comptent pour rien. Nous sommes tous des professionnels dit-il. Depuis son bas-âge, ses rêves étaient 3, jouer pour le Real Madrid, Manchester United et être capitaine du Portugal et il n'y a rien de plus beau pour lui que de réaliser ses rêves. Enfin ! Dit-il, j'ai réussi à le faire alors que je n'avais que 25 ans et je crois être toujours le meilleur.