La couronne d’Aragon : sa naissance et son expansion territoriale.

La corrélation dynastique qui a rassemblé plusieurs royaumes méditerranéens au moyen âge et à l’époque moderne avait fait générer la couronne d’Aragon. Elle est généralement dédiée par l’Union du comité de Barcelone et du royaume d’Aragon. Après quelque temps, elle a connu une expansion territoriale.

La création de la couronne d’Aragon

Après la mort du roi Alphonse 1er d’Aragon dit le Batailleur dans les années 1134, fut un conflit de succession de trône dans le royaume. La mort de ce toi atteste qu’il n’y avait pas de descendance à la suite dans le royaume d'aragon. Urraque Ire de Castille, pape Pascal ll et diplomatico-religieux étaient ses démêlés conjugaux. Le testament stipule qu’il dirige son temple aux commandements militaires du Temple de l’hôpital et du Saint-Sépulcre. Le testament est naturellement et logiquement mis en discussion par la noblesse aragonaise. La noblesse aragonaise place Ramire (le frère puîné du défunt monarque) sur le trône. Il règne sous le nom de Ramire ll dit le Moine. À cet effet, la noblesse navarraise trouve l’occasion de reprendre l’indépendance perdue depuis 1074.

L’essor territorial de la couronne d’Aragon

Par le Royaume de Castille situé à l’est de la péninsule, la couronne d’Aragon cherche à s’épancher vers le sud tout en dégageant les Maures, et au nord au détriment du royaume de France. Pierre II fut mort en 1213. C’était lui qui apportait un soutien militaire aux vassaux de Toulouse, du Béarn, de Comminges pendant la rencontre des albigeois. Il sonne également le glas des motivations de l’Aragon sur le Languedoc. Un traité fut signé en 1258 entre Jacques 1er d’Aragon et les représentants de Saint-Louis. Le traité confirme le contrôle sur Languedoc du royaume de France. C’était un traité bi partie. Le traité de Cazola signé en 1179 entre les royaumes d’Aragon et de Castille consiste à faire la reconquête des terres d’al-Andalus dans le sud de la Catalogne.