Comment fonctionne l'assurance loyer impayé ?

Si vous êtes un propriétaire de bien immobilier et souhaitez mettre votre bien en location, mais vous avez peur de le louer à une personne qui sera incapable de payer le loyer. Ne vous inquiétez pas l’assurance loyer impayé est là pour vous protéger. Vous pouvez l’associer en complément à votre assurance habitation. Découvrons ensemble les conditions pour souscrire à une telle assurance.

Les différents types d’indemnisation

L’assurance loyer impayé couvre un grand nombre d’indemnisations, contrairement à ce que son nom indique. En effet, cette assurance couvre les risques tels que les loyers impayés. Elle vient à la place du locataire qui ne veut pas payer son loyer et indemnise le propriétaire des sommes qui lui sont impayées. Mais en même temps, la procédure de recouvrement contentieux est à la charge de l’assurance. Suivez l'explication ici pour comprendre plus. Ensuite, cette assurance prend en charge la dégradation locative. Cette garantie ne se trouve pas dans tous les contrats, elle permet de payer au propriétaire les dommages éventuellement engendrés par le locataire. Cette assurance prend aussi en compte la protection juridique et défend le propriétaire lors d’un compromis entre le locataire et le propriétaire.

Les conditions d’éligibilité

De façon plus générale, chaque contrat à son lot de caractéristique. Mais il faut que le locataire dispose d’un salaire mensuel au moins trois fois supérieur à celui du loyer et avoir un revenu stable. Il est bon de savoir que la soumission du dossier de solvabilité ne se fait pas avec l’existence d’un garant, car ce dernier est incompatible avec une assurance loyer impayé. Si vous avez laissé la gestion de votre bien à une agence immobilière, c’est cette dernière qui sera chargée de mettre tout en place pour la location et le respect de la paie du loyer. Vous n’avez pas à vous inquiéter. Mais si vous avez géré votre bien vous-même, deux cas se dessinent. Le premier cas, c’est que l’assurance pose ces conditions de solvabilité et le propriétaire se charge de réunir les pièces nécessaires. Le second cas est que l’assureur donne ces garanties suite à une étude des pièces du dossier.